Membrane + The Black Zombie Procession + Supuration - Besançon, février 2015

Publié le par Sebmetal

 2015 a démarré depuis plus d'un mois et à part un bon groupe de death metal (Slaughterers) dans un bar, je n'avais rien eu à me mettre sous la dent depuis fin 2014, il était donc temps de relancer la machine. Le 6 février était l'occasion de se rendre à la Rodia (Besançon), lieu incontournable depuis 2011 pour tout amateur de musique. Nashville Pussy, Paradise Lost, Suicidal Tendancies, Gojira, Terror et bien d'autres sont déjà venus dans le Doubs pour notre plus grand bonheur. Ce soir l'affiche est variée et si ce n'est pas forcément ce que j'écoute il serait dommage de louper ça ! Le trajet se fit sans encombre avec mes compagnons, il est environ 20h10 lorsque nous arrivons, un bon timing pour commander un verre et dire bonjour aux différentes personnes que l'on connaît déjà sur place !

 Membrane a pour mission d'ouvrir les hostilités, la formation s'était déjà produite au même endroit en 2011 en ouverture de The Ocean. Difficile de donner une étiquette au trio originaire de Vesoul, Noise / Post Hardcore ? Peu importe, les mecs sont là et délivrent un set correct. Le son est plutôt pas mal même si on aurait aimé entendre, davantage, la grosse caisse. Les images projetées renforcent le sentiment d'oppression et de chaos que Membrane distille à travers ses morceaux. Une bonne première partie même si j'ai eu tendance à décrocher plutôt rapidement, à voir dans un endroit plus intimiste à mon humble avis.

 Après une courte pause, The Black Zombie Procession enchaîne. Les Bisontins jouent à domicile et dire qu'ils sont attendus relève de l'euphémisme. Ils sont là pour présenter leur troisième allbum, encore une fois compliqué de vous décrire la musique, sur Internet vous pouvez lire «Horror-Core / Thrash / Crossover », tout un programme ! Si la prestation du groupe précédent était, somme toute assez, minimaliste nous avons ici un show plus énergique, il faut dire que le genre proposé ici est autre ! La formation enchaîne les titres sans temps mort. Si certaines sonorités sont clairement typées metal je vois plus The Black Zombie Procession comme du punk rock plus énervé que la moyenne, juste un avis personnel. Je reste hermétique mais reconnais le travail qu'il y a derrière. Les spectateurs sont enthousiastes et le groupe quitte la scène ravi.

 Place maintenant à Supuration, groupe incontournable de la scène metal Française ! L'une de ces formations cultes que je connais à peine, d'où une certaine frustration dès les premières minutes du set tant tout semble limpide et réglé au millimètre ! Supuration fait du death metal mais pas un death old school, la violence côtoie des moments plus posés, plus mélodiques avec des choeurs salvateurs. Pas de fioriture, « juste » quatre musiciens brillants qui parviennent à retranscrire fidèlement leur univers sur scène. Parlons-en justement de cet univers : Froid, sombre, chirurgical, celui-ci vous prend aux tripes et ne vous lâche pas durant toute la totalité du concert ! Les lights, magnifiques, contribuent fortement à l'immersion, il y a un côté presque mystique. La setlist pioche aussi bien dans les débuts du groupe (début des années 90) que dans ce qu'ils ont fait récemment. L'échange avec le public est beau à voir et nombreux sont les fans à chanter les paroles. Difficile d'évoquer cette expérience live en connaissant si peu Supuration. Un concert excellent en tous points ! Il va falloir que je me penche sérieusement sur leur discographie dès maintenant !

 Une soirée excellente, comme toujours à la Rodia, avec une très bonne affluence pour un jour de semaine. Si les deux premiers groupes, malgré des qualités évidentes, m'ont peu emballé, Supuration m'a mis une grosse claque !

Publié dans Reports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article