Upon This Dawning + Polar + More Than Thousand + Betraying The Martyrs - Genève, février 2015

Publié le par Sebmetal

 Parfois on se rend à des concerts sans une grande motivation mais on espère prendre, quand même, une grosse claque. Betraying The Martyrs fait partie de ces groupes Français qui ont tourné de manière très intensive ces dernières années. La formation, fondée en 2008, ne plaît pas à tout le monde mais on ne peut pas lui enlever son travail aussi bien au niveau de ses albums que de ses concerts. Il s'agit de la première tournée Européenne en tête d'affiche du groupe. Départ de Pontarlier aux alentours de 18h20 pour une arrivée à Genève à 20h, trajet sans encombre, direction la buvette pour une bonne bière fraîche.

 Upon This Dawning monte sur scène à l'heure prévue : 20h30 pile, une rigueur inhérente à ce genre de tournée où tout est calculé à la seconde près. Si l'originalité fait cruellement défaut aux Italiens ils ont le mérite d'avoir la patate et de parvenir à secouer les spectateurs déjà présents. Quel style ? Metal Orchestral d'après Internet, mouais, je vois plus ça comme du metalcore avec des orchestrations, les étiquettes c'est chiant ! Le son est, déjà, massif et ça bouge bien sur scène, ça headbangue et les musiciens sautent en même temps sur les breakdowns. Malheureusement vite vu, vite oublié, si on allait boire une bière !

 Polar suit et cette fois ci on pourrait parler de metalcore avec une tendance plus hardcore. Ça bouge toujours autant sur scène et certaines parties sont bien efficaces. La tête bouge à quelques reprises et le pied tape le sol mais au bout de 30-35 minutes qu'ai-je retenu ? Pas grand chose, m*rde, une autre bière !

 More Than Thousand enchaîne et il est à peine 22h. Quel genre ? Metalcore sans additif (?). Pareil, ça saute, ça headbangue, ça braille et pour les refrains y a du chant clair. Quelques fans tout devant chantent, je regarde mes compagnons, ben m*rde,un troisième groupe qui me botte pas ? Alors oui, le concert est correct et ça joue pas mal mais non, j'accroche pas. Bordel, vite une autre bière !

 23h, Betraying The Martyrs arrive enfin. Je les avais vu il y a presque quatre ans j'étais assez curieux de voir ce qu'allait donner un set de BTM en 2015. Victor est intenable et harangue le public quand il n'est pas derrière ses claviers. Aaron parvient à captiver toute l'attention du public. Le frontman, bonnet vissé sur la tête, possède une voix voix hors normes et il est évident que le bonhomme est fait pour gueuler devant des gens qui ne demandent que ça. Les fans sont aux anges devant les hits que sont « Let it go » et son refrain imparable (ou insupportable pour les autres), « Man Made Disaster », « Life Is Precious » ou bien encore « Because Of You ». Le son est bien costaud, les breakdowns ressortent à merveille. Mais il y a un « mais », même plusieurs, le lightshow s'il est classe aurait pu mettre davantage les musiciens en valeur. Pendant environ un tiers du concert la fumée cache le talentueux Mark Miranov, frustrant quand on sait comment joue le Russe. Les nombreuses tournées ont rendu le groupe professionnel, parfois trop et c'est dommage que BTM ne prenne pas plus de temps pour s'adresser au public. Il y aura bien une dédicace aux membres de Promethee (groupe de Genève, excellent d'ailleurs) présents dans la salle mais ça sera à peu près tout. Après une petite cinquantaine de minutes et un rappel Betraying The Martyrs a fini. Pour une tournée en tête d'affiche, on attendait davantage.

 Voilà c'est fini, trois groupes qui ne m'auront pas marqué et une tête d'affiche dont j'attendais plus même si le concert était de qualité. Pas la soirée de l'année mais un très bon moment avec les copains à Genève.

Betraying The Martyrs - Genève février 2015.

Publié dans Reports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article