Voice Of Ruin + Hatebreed - Genève, juin 2016

Publié le par Sebmetal

 Ça faisait longtemps que je n'avais pas fait de report, alors vous allez en avoir quelques uns dans les prochaines semaines. N'allez pas croire que pendant 4 mois je ne me sois rendu nulle part mais je n'avais pas le besoin / l'envie de rédiger des articles. La fête de la musique est le moment idéal pour déambuler dans un village ou une ville et (re)découvrir des groupes. Qui dit fête de la musique dit début de l'été, c'est à dire le 21 juin, or à certains endroits elle peut avoir lieu le samedi précédent ou suivant.

 À Genève, le samedi 18 juin laissait la place aux artistes et de nombreuses formations ont pu se produire. La scène metal accueillait au total 8 groupes avec des concerts qui démarraient en début d'après midi. Nous nous y sommes rendus pour revoir Voice Of Ruin et Hatebreed. Oui, le groupe mondialement connu, qui par exemple, était la veille au Hellfest...

 Le lieu et la visibilité sont au top. Si vous suivez le blog vous avez déjà pu voir des compte-rendus de concerts de Voice Of Ruin. Depuis plusieurs années et malgré les changements de line-up la formation Romande s'impose comme un incontournable de la scène metal Suisse. Jouer avant les Américains est une formidable opportunité et Voice Of Ruin l'a bien compris. Les titres issus de Morning Wood et de l'EP Consumed font mouche, ajoutez deux nouveaux morceaux qui laissent penser que le prochain album devrait poutrer et vous obtenez un set équilibré. L'une des deux guitares est en retrait, dommage lorsque l'on connaît la qualité des compos, à noter que Greg (à la six cordes) a appris le set en moins de deux semaines pour assurer cette date et que Dario (batterie) est arrivé il y a à peine quelques mois pour succéder à Olivier. Erwin n'en fout pas une à côté et est déchaîné, le mec enchaîne son deuxième concert de la journée (le premier avait lieu avec The Mudcats) et fête son anniversaire, rien que ça ! Randy est toujours aussi déchaîné et harangue le public. Le groupe est, donc, dans une période de transition et se montre un peu moins percutant qu'en 2015 mais lorsque le nouveau guitariste arrivera et aura pris ses marques nul doute que la formation gagnera encore en intensité. J'ai du mal à qualifier le style de V.O.R : Metalcore ? Peut-être mais leur groove est tel que ce metalcore arrive à se démarquer de la pléthore de groupes pratiquant ce genre. Vivement la prochaine tournée et le nouvel album !

Setlist Voice Of Ruin : Day Of Rage / I Am the Danger / Blood Of Religions / The Rise Of Nothing / Through The Eyes Of Machete / Time For Revenge / Cock'n Bulls /All Hail The King / Our Need To Consume

Photo prise sur le Facebook de Voice Of Ruin durant l'après midi.

 Changement de plateau rapide pour accueillir Hatebreed. Parfois jugé trop metal pour du Hardcore, les Américains, avec une régularité implacable, sortent des albums et partent en tournée à travers le monde pour botter des culs depuis une vingtaine d'années. Le groupe est forcément attendu et débarque en nous assénant directement « Destroy Everything » dans la tronche. Pendant une heure Hatebreed ne relâchera pas la pression et enchaînera ses classiques « Live For This » « I Will Be Heard », « Defeatist », « This Is Now »... Le groupe est, actuellement, en pleine tournée promotionnelle pour son nouveau brûlot The Concrete Confessional, si la recette ne change pas d'un iota elle fait mouche à chaque fois, ça bouge un peu devant et chaque titre est accueilli avec ferveur. Jamey Jasta fait le show et ne tient pas en place. Que dire de plus ? Hatebreed est un rouleau compresseur qu'il est toujours bon de voir un coup de temps en temps ! Le son est très bon et le groupe ultra pro, on regrettera cependant le manque de spontanéité et l'attitude « On vient, on joue, on se barre », alors oui la veille ils ont joué devant 30 fois plus de monde au Hellfest mais est-ce une raison ?

Photo de mauvaise qualité prise au portable mais voir Hatebreed sur une sène Open Air de cette taille c'est plutôt rare, non ?

 Une excellente soirée à Genève et pis merde voir Hatebreed gratuitement ça fait plaisir, non ?

Publié dans Reports

Commenter cet article