Interview Slaughterers

Publié le par Sebmetal

Salut Tik, Salut Arno, ça va ?

Tik : ça va pis toi ?

Arno : ça va !

Ça va ! Pouvez-vous tout d'abord présenter Slaughterers ?

Tik : Présenter le groupe, qu'est ce qu'on peut dire ?

Arno : Slaughterers vient, à la base, d'Héricourt

Tik : C'est ça, on a eu pas mal de changements de line-up depuis le début. Niveau style musical on peut dire que c'est du death metal, un death lourd qui n'est pas axé sur la technique mais plus sur la lourdeur et l'efficacité ! On ne répète plus à Héricourt avec les changements au sein de la formation. Mathieu habite Besançon, Chag est dans le coin aussi. On répète sur Besançon pour que ce soit plus pratique.

Arno : Comme ça on peut aller manger des kebabs chez Scott Ian !

Chez Scott Ian, le mec d'Anthrax ?

Arno : Ouais, il a un kebab à Besançon !

Tik : Vers le pont Battant.

Vous avez sorti votre premier album Sumus Mortuos il y a quelques jours, pouvez-vous revenir sur l'enregistrement, Arno tu as tout enregistré.

Tik : On a tout fait dans son home studio, toutes les prises, mix, mastering il a tout fait.

C'était bien Arno de faire tout ça ?

Arno : C'était très chiant, surtout lorsqu'il faut refaire des prises plein de fois pour que ce soit propre !

Tik : On a eu beaucoup de temps ce qui était à la fois un avantage et un inconvénient.

Arno : Oui, on a fait le plus gros du travail sur la fin pour que l'album soit prêt pour le Sylak !

Sumus Mortuos (2016)

Tu dis que c'était très chiant, tu savais que c'était énormément de travail, vous ne vouliez pas passer par un studio ?

Arno : On n'avait pas trop le choix car on manque de moyens, alors on a choisi de le faire nous même.

Tik : On voulait le faire masteriser dans un studio, mais on ne savait pas si on aurait conservé notre son.

Arno : On a enregistré par le passé et le résultat était décevant.

Avez-vous eu des retours concernant l'album même s'il vient de sortir ?

Tik : Oui, nous avons envoyé un premier jet de cd, surtout à des connaissances, les gens qui ont participé au disque, ceux qui nous suivent depuis le début. Les échos sont bons mais on attend surtout les avis des personnes qui ne connaissent pas Slaughterers, ça sera plus objectif.

Est-ce que vous cherchez un label ?

Tik : Ce serait pas mal oui, on avait un contact mais on ne l'a jamais utilisé. Il faudrait qu'on y pense. Ça nous permettrait d'avoir de l'aide pour faire un cd.

Arno : On aurait aussi une meilleure visibilité pour la distrbution des albums par exemple.

Pouvez-vous nous parler des nouveaux membres à la basse et à la batterie ?

Tik : Des grosses merdes !

Arno : Franchement on va arrêter tout ça tout de suite. Je vais faire la basse et la moitié de la batterie, Tik fera l'autre moitié de la batterie.

Tik : On a fait des progrès en peu de temps. Ce sont de très bons musiciens qui ont de l'expérience. Chag a fondé Hyana il y a plusieurs années et c'est le compositeur de ce groupe, il sait de quoi il cause ! Mathieu est un excellent batteur, il joue dans plusieurs groupes (Struck, Khynn, Lost Ubikyst In Apeiron) et apprend vite. On a le même objectif. On aime quand ça groove, quand c'est bien lourd. Il y a déjà une très bonne cohésion même si c'est tout neuf. Je suis bien content qu'ils aient intégré Slaughterers.

"Les deux petits nouveaux" Chag et Mathieu (Photo Christelle Paradysz)

Arno : Je t'ai pas dit mais j'ai trouvé un nouveau chanteur. Je m'en fous j'ai les droits.

Tik : Non non !

Arno : T'aimerais bien !

Tik : Eric Jeanmougin !

Arno : Il pourra faire des solos et buter les Pokemon.

En parlant de Pokemon, Pokemon Go ça vous inspire quoi ?

Arno : J'ai l'application sur mon super smartphone !

T'en as combien actuellement ?

Arno : Je sais pas.

Tik : 27 !

Arno : Oui, 27 !

Et toi Tik ?

Tik : Vi, ça me donne envie de glairer sur ceux et celles qui y jouent !

Dans trois jours c'est le Sylak.

Tik : Non, c'est annulé !

Arno : C'est la fête du cheval, le Festicheval à Houtaud !

Slaughterers live mars 2016 (photo Yves Grandjean)

Et si jamais vous changez d'avis, vous allez au Sylak ? Vous vous mettez plus de pression pour une date pareille ?

Tik : Oui on se met beaucoup plus de pression, on a eu peu de temps pour se préparer avec Chag et Mathieu.

Arno : Ce sera le premier gros concert avec les nouveaux, les nouveaux copains.

Tik : Il faut qu'on continue de jouer ensemble et ça promet de chier, ça va être cool ! On ne va pas avoir le temps de faire la poésie ! On va y aller franco dans ta gueule, terminé, ANRWOIR !

Votre album est sorti, vous allez jouer au Sylak, vous avez des dates de prévues ?

Tik : En septembre, on va jouer dans le cadre d'une soirée avec notamment les copains d'Assign Fate, l'un des chanteurs me pose des questions je suis ému ! On ne connaît pas encore le lieu mais on y sera. À la fin de l'année, on jouera au Catering Café à Héricourt et on essayera de caler une date, la veille, à Besançon au PDZ avec Khynn. Ça fera deux concerts deux soirs de suite pour Mathieu.

Arno : Et sinon on a le Festicheval !

Tik : Faut que j'aille faire du plat à gratin au Sylak.

Arno : Tu feras du plat à gratin tiré par un cheval.

Tik : Faut que j'aille déféquer dans la benne de Marcel Poil !

C'est cool !

Tik : On n'a pas trop cherché, on voulait voir comment ça allait se passer avec Chag et Mathieu.

Arno : On était pas mal pris avec l'album.

Tik : On va pouvoir chercher des dates à présent, essayer de trouver des concerts plus loin. On a des contacts du côté de Lyon par exemple, ça serait bien de jouer aussi dans le Nord, en Lorraine, en Alsace on en a fait un seul là bas je crois.

Arno : On avait joué sur des baffles Marshall.

Que pouvez-vous dire aux gens pour les inciter à venir vous voir en live ?

Tik : Si t'aimes bien le gros boeuf avec un peu de mélodie, une voix gutturale avec un peu de pig, que ça groove tu peux venir nous voir et acheter notre album !

Et concernant un futur disque, même si votre cd vient de sortir !

Arno : Dans l'absolu on pourrait enregistrer le même album avec Mathieu et Chag avec des meilleures prises guitares, des meilleures prises voix. On pourrait faire une sortie chez Roadrunner avec tout réenregistré, remixé, remasterisé. On engagera Joey Jordison pare que c'est le meilleur batteur du monde !

Tik : On ne va pas en sortir un tous les 8 ans comme on a fait là, le prochain arrivera beaucoup plus vite !

Arno : Il faudrait qu'on se remette à composer, enfin on, toi (désignant Tik).

Tik : J'ai déjà plein de trucs.

Arno : Et on a encore 15 000 riffs des anciennes chansons qu'on pourrait récupérer.

Tik : J'aimerai bien un peu de nouveau.

Arno : On pourrait réenregistrer nos vieux morceaux (il les énumère et Tik rigole).

Tik : Il y a plein de riffs mais ça ne va plus avec l'évolution du groupe. Le prochain sera plus bourrin.

Arno : On pourra apprendre à Dying Fetus comment faire du son, je sens que les mecs au Sylak vont venir nous parler, c'est bon quoi ! Ils savent pas ce qu'est le talent tu vois ils comprennent pas (rires).

Tik : La Haute Saône c'est comme le Misissippi là bas !

Qu'est ce qu'on peut vous souhaiter pour la suite ?

Tik : Des prostituées (pour être correct), de la bière surtout ! Qu'on puisse jouer plus loin, faire une tournée ou des mini tournées, rencontrer de nouvelles personnes, jouer sur des plus grosses scènes. Que ça avoine plus tout simplement !

Merci à vous.

Tik : Woilà, merci, ANRWOIR !

(Petite photo souvenir juste après l'interview réalisée à Pontarlier, août 2016)


https://www.facebook.com/slaughterers.metalband/

 

Slaughterers live @ Héricourt, mars 2016.

Publié dans Interviews

Commenter cet article