Sylak Open Air - Saint-Maurice-de-Gourdans, août 2016 (1ere partie)

Publié le par Sebmetal

 L'évènement de l'année ? C'est fort probable, en 2015 j'avais découvert ce festival qui en était à sa cinquième édition. L'équation donnait quelque chose du type Sylak = Trois jours de folie avec les ami(e)s + Une très bonne affiche + Une organisation irréprochable. 365 jours que j'attendais de retourner à Saint-Maurice-de-Gourdans dans le but de retrouver ce microcosme ou on peut s'évader un peu de ce monde de dingues (et blablablabla).

Jeudi 4 août 2016

 Le réveil est toujours particulier, c'est le jour J, celui ou on part en festival, les vraies vacances en somme. Après un trajet ou l'intelligence est, évidemment, de mise nous arrivons avec une certaine excitation à Saint-Maurice-de-Gourdans. Il y a seulement quelques tentes au camping et nous nous installons avant un gros orage. Pas le temps de glander, nous n'avons plus rien à boire alors direction Meximieux à quelques kilomètres pour acheter des packs de bières ainsi que de la nourriture équilibrée pour tenir quatre jours. Le temps étant exécrable nous décidons d'aller manger une pizza au chaud.

 Différentes personnes dont des membres de Slaughterers auront la même idée, ils ont que ça ça à foutre les mecs avant de jouer le lendemain ? Retour au camping avec des gens qui arriveront tout au long de la soirée, on revoit quelques potes, on boit mais sans excès, avec 15°C de plus la donne aurait pu être différente...

Vendredi 5 août 2016

 Programme du jour : Voir Slaughterers, Mithridatic, For The Lions mais le site ne sera accessible qu'à 16h et les concerts débutent à 18h. Si on buvait une ou douze bières ? Le soleil est revenu, on est bien et si le taux d'alcoolémie augmente, le bien être du moment n'est pas uniquement dû à la quantité de canettes ingurgitée ! L'heure du goûter arriva et plutôt que de manger des tartines, on embarque une bière pour attendre l'ouverture des portes ! Une fois le bracelet à notre poignet direction la banque de jetons, vous savez ceux que l'on échange contre de la boisson houblonnée.

 17h45, rien à faire, enfin si, le litre de bière dans les mains je me positionne à la barrière pour Slaughterers. Je les vois pour la septième fois en dix huit mois. Le groupe attaque fort, une demi heure c'est court alors Slaughterers mise sur la brutalité. Auteurs d'un excellent album Sumus Mortuos, les spectateurs ont droit à du bon gros death metal. Si Chag et Mathieu, respectivement bassiste et batteur, sont arrivés récemment dans le groupe la cohésion est déjà excellente. Tik est en forme vocalement et Arno en rajoute une couche avec les backings. Il est frustrant d'aimer un groupe et de le voir jouer peu mais l'efficacité peut se révéler encore plus frappante. En plus le premier soir nous avons droit à la mousse alors oui ça ne vaudra jamais le pit pendant Bernard Minet et « Les Chevaliers Du Zodiaque » en 2015 mais circle piter sur « Storm In My Head » sous la mousse c'est assez énorme. Une excellente ouverture de festival.

Setlist Slaughterers Intro / Obsessing Truth / Anal Crack / Sumus Mortuos / Just To Go To Heaven / Storm in my Head / BDF

 Direction la buvette pour se désaltérer avant Mithridatic. Les Français font aussi du metal extrême., du brutal death j'ai envie de dire. Le son, malheureusement, est beaucoup moins bon que pour le précédent groupe et je décroche rapidement malgré des mecs qui en veulent et délivrent une bonne prestation. Avoir Kévin Paradis aux fûts ça mérite plus qu'un coup d'oeil, à revoir avec un meilleur son et moins alcoolisé car oui ça tourne un peu !

 For The Lions n'est pas une formation qui se veut originale, nous avons ici des mecs qui font des reprises de groupes Hardcore. Le public est de plus en plus nombreux et c'est avec une grosse envie que les Lyonnais arrivent sur scène. Enchaînement de titres de Madball, Terror, Hatebreed, Deez Nuts, Biohazard & co avec plusieurs guests c'est la fête. Ça chante, ça pite et le set est excellent. Une bonne découverte !

Setlist For The Lions : Stop At Nothing (Born From Pain) / Woldfown (Stray From The Path) / Live For This (Hatebreed) / In For The Kill (ProPain) / Out Of My Face (Terror) / Devotion Mesures Strenght (Icepick) / This Is Now (Hatebreed) / How It Is (Biohazard) / What's Good (Deez Nuts) /Sworn Enemy (Sworn Enemy) / One With The Underdogs (Terror) / Hold It Down (Terror) / For My Family (Agnostic Front)

 La soirée se termine avec Deadly Sins et Les Ramoneurs de Menhirs, j'avoue ne pas avoir pris le temps de regarder leurs concerts, je préfère vagabonder sur le site, (re)voir les gens que je connais. Minuit, les copains me chantent « Joyeux anniversaire » sur le stand de Sea shepherd ! Un stand incontournable et sur lequel nous passerons plusieurs heures au cours du festival. Vint le moment de retourner au camping, la démarche est titubante mais cette soirée d'ouverture a tenu toutes ses promesses.

Publié dans Reports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Eo 31/08/2016 07:58

Salut R+, excuse moi pour mon ignorance : dans la vidéo, dans le public, il y a une structure en métal, elle sert à quoi ?
Sinon, en lisant l'article, je me suis demandé si tu n'avais pas des actions chez Gronembourg... Mais j'avais oublié que tu étais le roi de la fête ! :)

Sebmetal 31/08/2016 23:47

En haut de la structure il y a les canons qui ont servi à déverser la mousse sur les festivaliers, dans la vidéo on peut voir ça en action :) Arf Gronembourg c'est pas bon mais la bière en général si :)