Sylak Open Air - Saint-Maurice-de-Gourdans, août 2016 (3eme partie)

Publié le par Sebmetal

Dimanche 7 août 2016

 Qu'est ce qu'on est bien au Sylak, même après avoir dormi sous la tente avec un confort rudimentaire et des voisins pas toujours très discrets. Bon c'est un festival, qui plus est, de metal alors ça fait partie du jeu. Il y a toujours moyen de rigoler la nuit en écoutant Michel parlant d'un sujet X à John qui, lui, traite d'un sujet Y. Cette phrase ne sert absolument à rien mais ça fait une ligne de plus, pis toc !

 Arrivé tôt sur le site, Tusk, Self Esteem et Hangman's Chair se succèdent, je passe plus de temps à vagabonder qu'à regarder véritablement les concerts, impasse sur Goatwhore.

 Même si je suis réveillé depuis longtemps c'est Dying Fetus qui va me sortir de la torpeur du festivalier qui en est à son dernier jour. On a ici l'un des trios de metal extrême les plus efficaces de la planète. Ça tricote, ça braille, ça gueule et y a de la double au taquet, bref les Américains montrent qu'ils ne sont pas là pour vendre des pogs ! Se prendre Dying Fetus dans la tronche c'est toujours jouissif, que dire de plus ? On a pité, rigolé et sué, dommage pour le son de grosse(s) caisse(s) trop en avant.

 Pas le temps de glander il y a The Black Dahlia Murder, plus core oui mais tellement efficace ! Le plus gros circle pit de ce Sylak aura lieu pendant ce concert. Enchaînant les morceaux sur un rythme effréné les Américains (encore un groupe des States oui) se mettent le public dans la poche. Le niveau technique est bluffant et si ce que fait le combo ne convient pas forcément à tous, la prestation live est irréprochable. Ajoutez un son bien costaud et vous obtenez La branlée du jour !

 J'avais prévu d'assister au live d'Immolation mais ça ne se fera pas, les deux formations précédentes nous ont bien retourné, petite pause avant de voir une légende du thrash (Américain), Exodus ! C'est le genre de groupes que l'on attend, que l'on va voir et que l'on apprécie. Des hits comme « Bonded By Blood » ou « Exodus » ne peuvent que faire headbanguer ! Une belle leçon de thrash comme on l'aime, rapide et très bien exécuté.

 Je voulais voir Converge, je m'attendais au chaos, ce ne fut pas le cas. Le son est très bon, les gars sont en forme mais il manque ce quelque chose pour que le live me transporte. Il y a beaucoup de monde devant la scène et le groupe est soutenu mais non je n'ai pas réussi à rentrer dedans, dommage...

 Peu de temps après, le staff et une partie des bénévoles du Sylak,investissent la scène pour un discours très apprécié. Direction le camping avec comme objectif de ne pas faire trop fort cette nuit car le retour à la réalité sera encore plus difficile...

Bilan du Sylak 2016

-Une affiche variée => Du stoner, du hardcore, du metal, du metal extrême... Le festivalier peut voir différents groupes se succéder dans différents styles et y trouver son compte.

-Une organisation irréprochable => Le deuxième point fort est l'organisation : horaires respectés à la minute près, bénévoles sympathiques et à l'écoute des spectateurs. Un sans faute !

-Un site agréable => Le parking est tout près du camping, ça peut varier de quelques mètres à quelques centaines de mètres selon le moment ou vous arrivez. Les concerts se situent juste à côté. Le site est suffisamment grand pour ne pas se sentir oppressé même pendant les plus gros groupes.

-Un excellent rapport qualité / prix => Y a t'il besoin d'expliquer ?

-Un festival à taille humaine => 9500 personnes cette année, pas de mouvements de foule, pas d'énervement, juste du bonheur.

-Une ambiance géniale => Comme beaucoup d'évènements du genre, on prend plaisir à aller avec ses ami(e)s et à retrouver ses copains / copines rencontré(e)s lors des précédentes éditions.

 

SYLAK JE T'AIME <3

 

Publié dans Reports

Commenter cet article