Chronique Rammstein : Paris (2017)

Publié le par Sebmetal

Rammstein : Paris

Style : Metal Indus

Réalisateur : Jonas Akerlund

Sortie : Mai 2017

 Rammstein, depuis le miieu des années 1990, s'est imposé comme l'une des formations les plus impressionnantes avec des concerts mémorables. Le groupe ne se contente pas de jouer ses morceaux, ceux-ci sont accompagnés d'un lightshow colossal, d'effets pyrotechniques à couper le souffle et d'une véritable mise en scène. Un live de Rammstein est, réellement, bluffant et quiconque les ayant déjà vu ira dans ce sens là. Il est, donc, normal de voir des dvd sortir régulièrement pour immortaliser ces prestations scéniques.


 Le lien qui unit Rammstein à la France est très fort, c'est pourquoi il s'agit du deuxième dvd filmé en France, souvenez-vous de Völkerball capté dans les arènes de Nimes lors du Reise Reise Tour il y a un peu plus de dix ans. Les Allemands ont donné deux dates au Palais Omnisport de Paris Bercy en mars 2012 pour le Made In Germany Tour, une tournée Best Of qui a le mérite de proposer une setlist béton piochant dans les six albums. Chaque fan trouvera quelque chose à redire sur l'absence de tel ou tel titre mais le choix des morceaux demeure excellent et devrait satisfaire le plus grand nombre d'entre vous.


  Comme à chaque fois le groupe est d'un professionnalisme absolu et c'est un véritable rouleau compresseur qui enchaîne pendant environ 2h des classiques. Chaque seconde du show est préparée des mois à l'avance et le rendu est bluffant. L'entité Rammstein prend tout son sens en live et le charisme de ces six mecs qui jouent ensemble depuis plus de 20 ans (sans un seul changement de line-up !) a quelque chose de fascinant. Il serait fastidieux et dispensable d'énumérer tous les effets pyrotechniques, cela pourrait vous gâcher le plaisir de les (re)découvrir mais bon vous imaginez bien que détonations, lance flammes et détonations sont au rendez-vous.  Vous retrouverez même le groupe en configuration "club" ce qui contraste avec la machine de guerre que nous connaissons tous.


 Côté réalisation, nous retrouvons Jonas Åkerlund qui collabore avec les Allemands depuis une dizaine d'années. Son but était de retranscrire l'énormité d'un concert de Rammstein, pour cela d'importants moyens matériels furent employés. De magnifiques ralentis montrent ce que l'oeil du spectateur ne peut pas percevoir. Mais putain, non ! La majorité des plans dure moins de deux secondes et ne va pas avec les titres du groupe qui sont loin d'être rapides. La fin de "Mutter", par exemple est une vraie catastrophe alors que le titre et l'interprétation sont sublimes. Nous pourrions avoir de superbes plans fixes mais à la place Åkerlund donne dans la surenchère  et au final les informations sont trop nombreuses sans qu'on puisse réellement apprécier le tableau qui a lieu sur scène. Les plans sur le public sont trop peu nombreux alors que celui-ci fait partie intégrante de la soirée, pourquoi ne pas avoir mis quelques caméras pour filmer les premiers rangs, les gradins ? L'idée de mettre les noms de morceaux au début de ceux-ci ne me déplaît pas forcément mais il n'y a rien d'homogène, il aurait mieux valu mettre une typo similaire à chaque titre ou faire un réel travail de recherche parce que là voir comme est annoncé "Mein Teil" donne envie de chier devant sa télévision... Avoir autant de caméras (une trentaine) et ne pas montrer certains moments forts est juste abérant, à la fin de "Feuer Frei!" il y a deux détonations, impossible de savoir la provenance de celles-ci.  Sur "Ich Will" lorsque Till chante "Ich will eure Hände sehen" il n'y a même pas un plan sur les 17 000 personnes présentes alors que sur Völkerball il y avait une magnifique vue des arènes avec les spectateurs qui levaient les mains. Putain le mec a pas le droit de rater ça...  L'objectif du réalisateur était de proposer un film et non un concert et dans ce sens là il a peut-être réussi et Rammstein a validé son travail mais je ne comprends pas beaucoup de ses choix artistiques...

 Nombreux sont les groupes qui rêveraient d'avoir un tel résultat immortalisé mais Rammstein aurait pu avoir encore mieux, je reste sur ma faim à cause de ce montage alors que les Allemands sont impériaux... Rammstein : Paris est à voir mais il souffre de défauts l'empêchant d'être un incontournable. Tant de moyens et de temps pour ça, quel dommage...

Publié dans Chroniques

Commenter cet article