Rock Altitude - Le Locle, août 2017

Publié le par Sebmetal

 Cela faisait 4 ans que je ne m'étais pas rendu au Rock Altitude au Locle malgré d'excellentes affiches. Ce festival m'a, notamment, permis de (re)voir des formations telles que Neurosis, The Ocean, Meshuggah, Kruger, Gojira, Ez3kiel, Cult Of Luna, Deftones... Excusez du peu ! Fin juillet / début août Walls Of Jericho déclarait forfait, le batteur remplaçant se cassait la jambe, su-per...

 

 

 Une fois sur place il n'y a rien à redire, site à taille humaine avec deux scènes, un espace pour se restaurer, des toilettes excentrées et forcément deux bars pour ravitailler les festivaliers. Silver Dust termine son set, on ne peut nier la mise en scène mais j'ai trop peu vu pour en parler.

 

 Les locaux de Papertank ont pour mission d'ouvrir la Tent Stage. Les ayant vu à plusieurs reprises j'attendais avec une impatience non dissimulée de les découvrir sur une grosse scène en face d'un public nombreux et avec un son maousse costaud. Le trio punk / rock'n roll auteur d'un excellent premier album Playground a toutes les cartes en main, ce soir, pour gagner de nouveaux adeptes. Si Aurel et Charles sont un peu en retenue au début du concert, Anthony est à bloc dès les premiers accords. Les morceaux courts et rapides s'enchaînent admirablement et bien que le groupe existe depuis peu de temps on sent une bonne maîtrise de la scène. Les refrains sont taillés pour bien rester en tête et il n'y a qu'à profiter de l'instant, mention spéciale sur « God Bless You, Wicked », quel kiff ! Papertank a t'il gagné des fans ce soir ? Indéniablement oui, on aurait bien repris un ou deux morceaux de plus mais timing obligé ça sera pour une autre fois. À découvrir !

Setlist Papertank :Intro 2 (Bullshit ) / Cold War Circus / Little Gun / Run Away / The Flower & The Earth / Your Call / God Bless You, Wicked / Intro / Waiting For / Banshee / Virus /You Saved Me / The Weather Guy

 

 Direction la Main Stage pour revoir Impure Wilhelmina. Les ayant vu il y a 9 ans au même endroit j'avais oublié la tristesse et la mélancolie que cette formation Genevoise dégageait. Depuis près de 20 ans les Suisses écument l'Europe et ont sorti plusieurs albums. Si leur présence est logique il est dommage de les voir alors qu'il fait encore jour à l'extérieur, bon le froid aide à se rapprocher de l'univers d'Impure Wilhelmina, il va falloir que je me penche sur leur discographie. À revoir dans un autre contexte, l'ambiance en club doit être glauque, fascinant...

 

 Underside, un groupe Népalais, s'est vu programmé au Rock Altitude suite à l'annulation de Walls Of Jericho. Le nom ne m'est pas inconnu, ils ont déjà joué en Europe avec Voice of Ruin et j'entends parler d'eux assez régulièrement. Ici on a du metalcore, et puta*n quelle tarte dans la gueule ! Le metal est universel, voir ces mecs sur scène à fond et qui savourent chaque seconde est un pur moment de bonheur. Le frontman est bluffant, bien que leur notoriété n'égale pas celle de W.O.J, Underside propose un concert de haute volée. J'espère pouvoir les revoir en salle !

Setlist Underside : Intro / Disconnect / Welcome To The Underside / Love Hate Love /Make Believe / Riht To Hate / Sick And Tired / All Notes Off Animals / Satan In Your Stereo

 

 Petite pause avant LE groupe, celui qui m'a motivé à aller au Locle. Ne les ayant pas vu avant leur split, je me rattrape et c'est la quatrième fois de l'année que Nostromo va me pulvériser la tête. Si nombre de reformations puent le fric à 27 millions de kilomètres celle du combo Genevois découle d'une envie de refaire des concerts, d'assouvir une passion et de la partager avec un public qui ne les a jamais oublié. Nostromo distille son savant mélange de hardcore / grind qui t'arrache la tête en moins de 10secondes #poutradebiendanstagueule Le son est monstrueux et les bombes que les Suisses balancent sont d'une telle violence qu'on ne peut que s'incliner devant ce rouleau compresseur, le mec aux lights suit texto la musique et ajoute à ce concert ce truc, LE truc qui te marque... Si le pit est déchaîné, je retiens de celui-ci les yeux ébahis de jeunes qui devaient les voir pour la première fois ainsi que les sourires des quadras qui se remémorent Nostromo dans les 90's. Cette reformation est, assurément, l'un des plus gros événements de ces 12 derniers mois et j'avoue que les revoir une cinquième fois, en 2017, à Besançon en novembre 2017 me tarde déjà... LA putain de claque !

Setlist Nostromo : Epitome / Selfish Blues / Stillborn Prophet / Lost Inside / Sunset Motel / Pull The Pin / Collapse / Rude Awakening / Uraeus / Corrosion / Xenomorphic / Delight / Twist The Knife

 

 Place à la tête d'affiche Children Of Bodom. Les Finlandais font partie des gros groupes de death metal mélodique et ce depuis 1997 ! Menés par le charismatique et guitar hero Alexi Laiho nous avons ici un poids lourd Européen. Même si la recette est bien appliquée je n'ai jamais accroché à CoB et ce soir rien n'y fera. Si tu n'envoies pas comme un porc après Nostromo t'es mort ! Il n'y a rien à reprocher aux Scandinaves si ce n'est les « fuck » d'Alexi qui reviennent assez régulièrement et s'avèrent plus redondants (envie de mettre ce mot) qu'autre chose. Malgré une prestation solide l'ennui se pointera très rapidement alors que les fans autour de moi sont aux anges. Bon ben j'ai fait l'effort mais quand ça veut pas...

 

 Wolves In The Throne Room a pour mission de clôturer cette journée metal mais la fatigue et le froid ont eu raison de nous et nous préférons rentrer, il est déjà 1h du matin quand même...

 

 Le Rock Altitude propose chaque année une affiche de qualité avec plusieurs styles, chaque édition bénéficie d'une journée metal qui a de la gueule. Le festival soutient, activement, la scène Suisse et plusieurs groupes qu'ils soient gros ou pas sont programmés. Ajoutez-y un site vraiment agréable et d'excellents prestataires qui sont là pour servir des produits de qualité, putain ce burger était dingue <3 Le Rock Altitude est à faire, au moins, une fois dans sa vie ! Chapeau bas messieurs et à l'année prochaine !

Publié dans Reports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article