Suffocation + Nile - La Chaux-De-Fonds, septembre 2015

Publié le par Sebmetal

 Il y a de ces tournées qui parfois, des mois à l'avance, font saliver. L'annonce de celle-ci avait fait frémir nombre d'amateurs de metal extrême, jugez plutôt Nile et Suffocation en Europe pour un mois juste après la saison des festivals ! En ce lundi ensoleillé de septembre direction La Chaux-De-Fonds avec Manu et Sonia, nous arrivons en même temps que Mwoon.

 Après avoir loupé le premier groupe et vu un second dont la performance était correcte, le nom m'échappe désolé, il est temps de passer aux choses sérieuses. L'intro de Suffocation a décontenancé plus d'un spectateur, du hip hop avant du death ? Oui, ils l'ont fait, on me dit alors qu'il s'agit d'un projet d'un membre du groupe, étonnant ! Il aura fallu seulement trois titres aux Américains pour se mettre le Bikini Test dans la poche. Oubliez la finesse, Suffocation enchaîne les titres et même si l'emblématique Frank Mullen n'est pas derrière le micro son remplaçant est impressionnant, est-ce le vocaliste de Decrepit Birth ? Pas moyen d'avoir la confirmation... La cohésion est telle chez les musiciens que même s'ils évoluent différemment sur scène, il se passe quelque chose. Quel pied de voir Kevin Talley de ses propres yeux, ce batteur est monstrueux ! Du classique avec «Abomination Reborn» qui m'a détruit les cervicales. Première fois que je voyais cette formation culte et ce fut une bonne mandale !

 Ah Nile, ce groupe m'a toujours mis K.O que ce soit en salle ou en festival. À l'occasion de la sortie de What Should Not Be Unearthed les Américains écument, une fois de plus, les salles de concert. Le public est impatient et lorsque les musiciens arrivent il n y a plus qu'à se délecter de tous ces hymnes. Nile fait du death metal technique et il est évident que ces mecs là possèdent un niveau incroyable. L'avantage d'un tel groupe c'est que les spectateurs sont ébahis et on peut profiter du spectacle en étant devant sans se prendre de coups ! Dallas Toler-Wade, Karl Sanders et George Kollias, une fois réunis, pulvérisent à peu près tout ce qui existe. Quelques titres du nouvel album seront joués et Nile fait mouche en proposant une setlist bien équilibrée. « Sacrifice Unto Sebek », « Kafir!», « Ithyphallic » font vibrer mes sens. Sur le tubesque « Black Seeds Of Vengeance », des membres de Suffocation viennent chanter le titre avec Nile pour un final dantesque, signe d'une tournée où le respect et l'amitié unissent les deux groupes. À noter le son plutôt bon, fortement appréciable vu la richesse des compositions !

 Deux grosses claques et un public ravi. Suffocation et Nile sont venus et ont prouvé qu'ils font partie des leaders de la scène metal extrême mondiale. Certains pourront leur reprocher de donner des concerts « classiques » sans grosse surprise, oui certes mais qu'est ce que c'est bon !

Publié dans Reports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

AvB 14/10/2015 05:14

Bravo en tous cas pour ta qualité rédactionnelle!

Sebmetal 14/10/2015 08:13

Merci beaucoup, je suis loin d'égaler certains mais bon on fait comme on peut. Bientôt un autre report et des chroniques. Merci de passer sur ce blog en tout cas !