Warkunt + Benighted - Montbéliard, février 2017

Publié le par Sebmetal

 Cet article arrive quelques jours après l'annonce du split d'un des plus grands groupes de metal extrême Français : Kronos. Pour la peine écoutez un coup Colossal Titan Strife ! Putain Seb déjà que tu ne fais pas beaucoup d'articles tu parles du split d'une formation que tu ne chroniques même pas... Oui mais comme vous le savez,sûrement, Kronos et Benighted c'était une longue histoire d'amour et les deux combos partageront une dernière fois l'affiche ensemble samedi 1er avril à Limours (91).

 

 

 En ce samedi ensoleillé de février nous nous rendons à l'atelier des Môles, nous arrivons juste avant que Warkunt ne commence son set. Il s'agit d'une jeune formation Alsacienne qui donne son septième concert. Les gaillards avaient déjà ouvert pour Hate en décembre et les revoici en première partie d'un autre gros groupe ! Warkunt se lâche, mené par un Wargy qui vit ce qu'il chante. Ici pas de fioriture, du death old school, celui sans concession, sans chichi, celui qui est capable de fédérer. Bref y a du poil, de la barbe, des cheveux et de la sueur. Le son est un peu brouillon mais le set se regarde bien à condition d'apprécier le style évidemment. Gageons que ce groupe continuera sur sa lancée car le potentiel est là, et cette reprise d'Obituary ahhhhh !

Setlist Warkunt : Scourge Of Iron (Cover Cannibal Corpse) / Struggling With Insanity / Visions In My Head (Cover Obituary) / Destructive Velocity / The Enslaving Poison / Supposed To Rot (Cover Entombed) / Relentless Disposal For Vengeance / Dark Days To Come

 

 Place aux patrons, près de 20 ans que les Stéphanois écument les scènes ! La notoriété de Benighted ne cesse de grandir, ceci s'explique par la sortie régulière d'albums et aussi par ses lives plein de brutalité mais aussi de bonne humeur. Il est possible de faire du brutal death, vous savez cette musique de méchant, et d'avoir le smile, si si. Peu avant la tournée, Gab a annoncé son départ du groupe laissant Julien seul membre fondateur. Pierre et Emmanuel font office d'anciens alors qu'ils sont là depuis moins de deux ans ! Malgré les changements de line-up Benighted reste une vraie machine de guerre et les petits nouveaux ne sont pas des amateurs, loin de là... Auteurs d'un Necrobreed aussi malsain que violent les Français sont partis pour une énorme tournée qui fera date dans l'histoire du groupe. Plusieurs morceaux du nouvel opus sont interprétés ce soir, ceux-ci s'intègrent parfaitement à la setlist composée de classiques même si on regrettera forcément l'absence de tel ou tel titre, pour ma part un petit « Nemesis » aurait fait son effet ! Le son est excellent, ce qui permet de ressentir tout ce que Benighted met dans sa musique, de la violence, de la rapidité mais aussi ce groove quasi omniprésent nous rappelant pourquoi ce groupe est si particulier. Le pit bouge un peu mais j'ai déjà vu bien plus énervé, plutôt pas mal de pouvoir assister au concert d'un de ses groupes préférés tout devant sans devoir lutter en permanence ! C'est une véritable leçon de brutalité qui est donnée ce soir, bon les ayant vu plusieurs fois depuis une dizaine d'années c'était sûr ! À la fin du set, une partie du public monte sur scène, histoire de tenir encore plus chaud à Julien et ses acolytes. Benighted > All, point barre !

Setlist Benighted : Reptilian / Reeks Of Darkened Zoopsia / Let The Blood Spill Between My Broken Teeth / Carnivore Sublime / Collapse / Slut / Versipellis / X2Y / Noise / Necrobreed / Forgive Me Father / Hostile / Stay Brutal / Asylum Cave / Experience Your Flesh

 

 Qu'il est bon de vivre un tel concert, de se sentir vidé et d'aller voir les gars pour faire dédicacer son album fraîchement décellophané, oui j'invente des mots, personne lit ce blog ! Et merci Kronos !

Publié dans Reports

Commenter cet article